Islande : Guide pratique et conseils

Un voyage au pays des vikings est un voyage qui se prépare. Cet article est un article complémentaire à l’article L’Islande et sa face cachée. Ici, je répond à toutes vos interrogations concernant cette destination insolite du monde sur le côté pratique. Pour sa partie touristique, je vous renvoie à l’article principal. J’y ai listé toutes les questions que vous pouvez vous poser, qui étaient les miennes aussi avant de partir. Je vous donne aussi les conseils que j’aurais aimé savoir et que je n’ai su que trop tard.

Si vous avez plus de questions n’hésitez pas à m’écrire en bas de l’article ou sur IG.

Islande 2019
Islande - photo prise en 2019

Sommaire

  1. Avant propos
  2. Location de voiture en Islande
  3. Camping en Islande
  4. 10 conseils sur les passages à gué en Islande
  5. Estimation du budget pour voyager en Islande
  6. F.A.Q

Article mis à jour en Mai 2022

Avant propos

Islande - photo prise en 2019

Le premier conseil que j’ai à vous donner pour l’Islande c’est de prévoir la liste de tous les points d’intérêts que vous souhaitez faire là-bas et voir où ils se situent sur la carte. Vos points d’intérêts vont déterminer quel type de voiture vous allez emprunter. Si parmi ces points, il y en a beaucoup qui ne se trouvent pas à proximité de la Route 1, cela signifie que la voiture (location, assurance, essence) va prendre au moins 1/3 voire la moitié de votre budget total (sauf si vous êtes crésus et dans ce cas, je ne crois pas que cet article soit fait pour vous). 

Location de voiture en Islande

Choix de la voiture de location

Si vous avez un petit budget ou du moins, ou vous souhaitez mettre le moins d’argent dans la voiture, vous aurez sans (aucun) doute, une Dacia Duster pour ceux qui choisiront un SUV (4×4). C’est le SUV le moins cher à la location dans toutes les compagnies confondues à l’exception des SUV Suzuki 2 places. Sauf choix de votre part, cette voiture est manuelle à essence. Tout changement ou option supplémentaire sera facturé.

Pour les voitures citadines vous aurez un large choix de modèle de type voiture manuelle à essence.

Prix moyen de la location de voiture

Comptez entre 75 et 100 euros par jour pour un SUV (comme cité précédemment) et entre 50 et 70 euros pour une voiture citadine en moyenne. Au-delà, c’est considéré comme cher en 2022. 

Choix de la compagnie de location de voiture

Pour des raisons pratiques, je conseille de choisir parmi les compagnies qui sont d’ores et déjà “inscrites” à l’aéroport. Autrement dit, celles qui sont desservies par Car Rental Shuttle Service : Atak, Enterprise, Blue car rental, Iceland Car Rental, Sixt, Reykjavik rent a car, Alamo… pour ne citer que les principales. Et faites des comparaisons entre ces compagnies au niveau des prix et offres.

Aller de l'aéroport à l'agence de location de voiture

Pour la plupart il y a ce qu’on appelle Car Rental Shuttle Service qui s’occupe de faire les aller-retour entre les compagnies et l’aéroport. On compte en moyenne moins de 15 minutes entre une navette et une autre. A des horaires spécifiques après 21h00 et avant 6h00, il est préférable de s’informer sur les horaires de passage.

Pour les autres compagnies, une partie attend les voyageurs avec des pancartes à l’arrivée des voyageurs. Enfin il y a des compagnies qui ne viennent que lorsqu’on les appelle. 

Sachez qu’une fois le délai de 10-15 minutes d’attente est passé, il y a un problème et il faut appeler la compagnie. Aussi, sachez qu’une grande partie des compagnies se trouvent en réalité, à moins de 500 mètres à pied de l’aéroport.

Prix de l'essence moyen en Islande

En 2019 c’était 1,71 dollars le litre en moyenne.
Islande
Islande - photo prise en 2019

Est-ce qu'une Dacia Duster est suffisante pour parcourir l'Islande ?

Oui.

Est-ce que les assurances et options sont nécessaires pour la location de voiture en Islande ?

A l’exception de l’assurance qui protège contre les dégâts de carrosserie, non (certaines l’obligent même).

Les prix de location des SUV sont à la fois élevés et pas élevés. Normalement la location d’un SUV coûte moins chère et aucune option n’est “obligatoire”. Pendant longtemps les compagnies interdisaient les road trip sur les pistes islandaises sauf que absolument tous les loueurs de SUV l’ont fait et le font encore. Durant ces périples, les dégâts pris par ces véhicules sont importants. Au final ces voitures ont une durée de vie assez courte. 

Tout ce blabla pour vous dire que les assurances sont majoritairement faites pour protéger le SUV des dégâts qui pourraient survenir durant ces road trip en dehors des risques de vol etc. 

Quand vous louez votre véhicule vérifiez à combien la compagnie peut vous demander de rembourser en cas de dommages “importants”. C’est la même chose dans tous les pays mais en Islande, tout peut arriver !

Vérifiez absolument tout avant de partir...

Lorsque nous avons loué notre voiture, c’était la nuit dont on ne voyait pas grand chose. Si c’était le jour, on aurait vu que les pneus étaient tous les 4 dans un sale état. Nous avions eu la chance à l’époque de trouver un garagiste qui a littéralement incendié la compagnie pour nous avoir laissé partir avec ces 4 pneus usés qui auraient pu amener à un scénario catastrophique. On aurait pu être tenus responsables puisqu’on avait pas pris de photos. Mais en s’expliquant avec ce garagiste fort sympathique, non avons réglé le problème sans payer un sous.

Résumé : Prenez des photos et vérifiez absolument tout !

PS : ce garagiste est à Vik y Myrdal

Camping en Islande

Est-ce que le camping sauvage est autorisé ?

Non. Sur toute l’île, non. Mais à vos risques et périls de vouloir essayer. Sachez que les contrôles à ce sujet sont plutôt fréquents dans le pays surtout que ces contrôleurs sont souvent habillés en civiles et ils ont pour rôle de patrouiller l’île à la recherche des touristes ne respectant pas leurs lois.

Tant que j’y suis sur les contrôles… amateurs photographes… il est formellement interdit de s’arrêter sur le bas côté, même en cas de problème visiblement… Cela vaut aussi pour les pistes. Nous avons été arrêtés plusieurs fois pour ça et ça nous a valu multiples “high pitch” conversations. Mais jamais d’amende ou autre. Il faut comprendre que… en vous arrêtant sur le bas côté, vous piétinez sur la nature. Bon voilà, vous êtes prévenus et entre nous, sur les pistes quand il y a personne à l’horizon, on s’en fiche pas mal de se mettre à droite ou à gauche de la ligne de sable centrale… 

Peut-on transporter du matériel de randonnée en avion ?

Mis à part les réchauds qui sont interdits en bagage en soute comme en cabine, le reste (opinels, bâtons…) sont acceptés en bagage en soute et uniquement en bagage en soute.

Que prendre avec soi en Islande pour le camping ? (en dehors du nécessaire du campeur)

Islande
Islande - photo prise en 2019
  1. Les couvertures de survie : les couvertures de survies sont un “must have” pour tout campeur ou randonneur mais ici il faut en prendre plus que nécessaire. Toutes les nuits, vous dormirez avec une couverture de survie (après le mois d’Août).
  2. Des sardines résistantes : Les sols islandais sont durs. Une petite sardine ou sardine ordinaire ne rentrera pas dans le sol. De même, la tente ne résistera pas au vent. Pour Askja en particulier, il vous faut des sardines résistantes. Nous les avions acheté à Intersports car Décathlon n’en avait pas. Pour enfoncer les sardines souvent vous trouverez des pierres par ci, par là, que vous pouvez utiliser comme marteau.
  3. Un poncho de pluie : S’il y a quelque chose dans quoi il faut investir, c’est là-dedans. Si vous avez un sac-à-dos, veillez à ce qu’il soit assez long à l’arrière pour protéger votre sac. Vous pouvez aussi investir dans une protection pluie pour le sac-à-dos. Même s’il ne pleut pas, à proximité de toutes les cascades vous allez en avoir besoin (sauf si la cascade est gelée en période hivernale). Il y a certains ponchos qui couvrent carrément le visage… Cette nécessité est à débattre… En effet, il y a des moments où des lunettes de plongée n’auraient pas été de trop mais de là à s’étouffer dans un poncho ultra fermé, je ne sais pas. Pour les amateurs de photos… Un joli poncho flashy pour faire des chouettes photos c’est un must. On préfèrera aller vers des couleurs jaunes, rouges…
  4. Un duvet chaud : J’en ai lu des vertes et des pas mûres à ce sujet. Je vais faire simple. Prenez vos duvets habituels et achetez-en des plus chauds directement sur place. Il y a pas un seul duvet en France assez résistant pour des températures aussi froides. Sauf si vous avez plus de 100 euros à mettre dedans ou que vous ne craignez pas le froid, peu importe ce qu’on vous dit sur l’étiquette ou ce que le vendeur vous dit. C’est la même chose sur Amazon. Comme dans tous les pays froids, les équipements disponibles à la vente sur place correspondent aux besoins des gens vivants dans le pays selon les conditions météorologiques actuelles.
  5. Bivouac ou tente ? Si vous ne faites pas de trek une tente suffit. Il faut que votre tente ait un toit et sol imperméables ou double protection imperméabilisante. Nous avions une tente Coleman (marque que je recommande).
  6. Bâche de sol imperméable : Les nuits pluvieuses ou les torrents de pluie en pleine nuit c’est pas un mythe et c’est TRÈS fréquent. Une bâche de sol (et pas un tapis de sol de tente) imperméable sert à la fois de se protéger du froid et de l’humidité de la pluie. Nous avions piqué notre bâche pour insérer nos sardines dans les trous avec la tente posée sur la bâche. Alors, on dirait des idiots mais nous au moins, on a bien dormi toutes les nuits.

PS : quand il y a des torrents de pluie, l’imperméabilité naturelle de votre tente ne suffira pas au niveau du sol car le poids de votre corps resserre la distance entre vous et l’humidité en provenance de la terre.

Où trouver des réchauds en Islande ?

A l’aéroport, des voyageurs sur le retour voudront se débarrasser de leur réchaud gratuitement. Je pensais que ce n’était pas aussi “commun” mais si si. Sinon, vous en trouverez dans les stations de service.

Doit-on réserver son emplacement aux campsites ?

Non. En France, les campings regroupent emplacements, mobil-home et chalets ou gîtes. Ici on parle plutôt de “Campsite” que de Camping. Car il n’y a que des emplacements pour les tentes.
Campsite Myvatn
Campsite de Mývatn, Islande - photo prise en 2019

Combien coûte les campsites en Islande ?

En moyenne entre 8 et 12 dollars par personne et par nuit en 2019. Pour les Campsites situés dans des lieux particuliers ou très populaires, comme Landmannalaugar, c’était entre 12 et 15 dollars.

Est-ce que l'Islande est une destination adaptée pour voyager en van ou en camping-car ?

Tout dépend de ce que vous souhaitez faire. Mais si vous souhaitez visiter le centre de l’Islande et ses pistes, c’est non.

Les douches dans les campsites en Islande

Comme au site de Landmannalaugar vous aurez la possibilité de prendre des douches. Elles sont toutes froides. Si le campsite propose des douches payantes c’est qu’elles sont chaudes.

10 conseils pour passer les passages à gué en Islande

Islande
Islande - photo prise en 2019
  1. Ne pensez pas que vous pouvez défier la nature. Les personnes qui foncent dans l’eau sont clairement des imbéciles. 
  2. Regarder beaucoup de vidéos sur youtube très riches en explications. 
  3. TOUJOURS regarder la météo. C’est clairement votre meilleure amie. Si en France la météo est douteuse, elles plus juste ici. En même temps, sa fiabilité est plus importante que pour nous, français. Il a plu en permanence pendant notre séjour mais il y avait des fenêtres de calme (notamment très tôt le matin), c’est durant ces fenêtres qu’il faut passer. Par exemple, il a pas plu depuis 6 heures, il est temps de passer. Vous savez qu’il va pleuvoir après 17h00 signifie qu’à 16h00 vous devez être sortis de cette piste. Il ne faut pas simplement qu’il ne pleuve plus, il faut que la pluie est cessée depuis un bon moment avant de penser à prendre la route sur piste.
  4. Le meilleur conseil qu’on a jamais reçu est clairement vrai : Toujours se méfier de l’eau qui dort. Quand vous ne savez pas où passer, sachez que, plus il y a du courant, plus c’est bon signe. Même si le courant est fort. Une eau calme est signe d’eau profonde. 
  5. Ce n’est pas parce qu’il y a une route dessinée que vous devez vous frayez un chemin dans la continuité de celle-ci pour passer ces passages à gué. Souvent, la solution se trouve sur les côtés extérieurs, à plusieurs centaines de mètres parfois.
  6. Dans les cas d’extrêmes doutes, attendez qu’un plus gros 4×4 passe. On pensait qu’il serait rare de trouver d’autres passants mais pas du tout. La patience avant l’imprudence.
  7. S’ils n’y a vraiment personne, il faut essayer soit-même dans l’eau glacée à pied. Et oui. Ca nous est arrivé une fois. 
  8. Ça ne sert à rien de connaître où sont les plus gros passages à gué. Un simple passage à gué selon les conditions peut se transformer en un énorme obstacle en une fraction de seconde. Et un gros passage à gué cache souvent des passages simples sur les extérieurs.
  9. Plus souvent qu’on le pense (ça nous est arrivé facilement 4 fois) vous allez vous trouver devant un passage à gué “colossal”. Sauf que vous n’allez pas vouloir faire marche arrière car vous venez de traverser des bornes interminables pour atteindre votre point de chute. Si c’est le cas, relisez les conseils ci-dessus, patientez ou prenez le temps.
  10. Au final les passages à gué compliqués sont ceux où vous n’avez pas assez d’ouverture sur les extérieurs. Cela veut dire que vous avez peu d’options de passage. Et peut-être que toutes les options sont profondes.

Estimation du budget pour voyager en Islande

Prix du vol moyen aller-retour : à partir de 200 euros (hors saison) 280 euros (pleine saison).

Prix de location de voiture par jour : 60 euros pour citadine, 80 euros pour les SUV (pour les moins chères en moyenne).

Prix moyen des campings : 12 euros par nuit par personne (moyenne).

Essence : selon le nombre de kilomètres mais pour une moyenne on dira entre 400 et 600 pour 3 semaines en 2019.

A cela ne s’ajoutent ni dépenses personnelles, ni restaurants, ni achats avant voyage. 

Sur 1 semaine, certes ce n’est pas si cher que cela mais à partir de 2 semaines on atteint des sommes astronomiques. Et généralement, on n’a pas le temps de voir beaucoup de choses en 1 semaine alors on choisit 2 semaines au minimum. Si je vous laisse faire le calcul, vous comprenez rapidement pourquoi on dit que l’Islande est une destination chère. 

Islande
Islande - photo prise en 2019

Personnellement pour 3 semaines j’ai dépensé quasiment 1800 euros (activités, restaurants, dépenses personnelles et avant voyage inclus) dont 1000 euros pour les voitures au total (locations, assurances, essence). Sans trop rentrer dans les détails, on aurait pu économiser entre 200 et 400 euros par personne (activités, restaurants, dépenses personnelles et avant voyage inclus également). Par exemple, en ne prenant pas de airbnb certains jours ou en allant mollo sur l’achat de nourriture.

Précisons tout de même que je vous donne une budget individuel divisé depuis un montant total de 3 semaines pour 3 personnes. Cela signifie que, par exemple, si vous venez à deux, vous ne paierez certainement pas moins cher puisque, le coût total de la voiture ne change pas ni même celui de l’essence. L’Islande est une destination économiquement intéressante si vous êtes 4 (pour remplir une voiture de type SUV et 5 si vous aimez la chaleur humaine, à ne pas mentionner lors de votre location de voiture…) et pour une durée maximum de 2 semaines ou si vous venez pour 1 semaine à 2 ou 2 semaines à 2 sans SUV. En dehors de ces conditions, cela reste une destination très chère.

F.A.Q

Peut-on voyager en Islande depuis la France sans passeport ?

Oui. L’Islande fait partie de l’espace Schengen. Ce sont des pays dont les populations des pays signataires peuvent circuler librement grâce à leur carte d’identité à jour.

Quelle est la monnaie de l'Islande ?

La couronne Islandaise. Il est conseillé comme pour toutes les destinations, de faire sa demande de billets avant de partir. Toutefois, les terminals sont disponibles quasiment partout sauf dans les campsites en Altitude comme Askja où même le wifi ne fonctionne pas.

Faire du stop en Islande

Mauvaise idée. L’Islande est un pays très méfiant envers les étrangers. Bien qu’ils reçoivent une multitude de touristes à l’année. En dehors de Reyjavik, on parle de petit paysan comme au fin fond de la campagne française. On va le faire court, vous représentez une nuisance dans ces terres sauvages (vérité). Autrement dit, les seules personnes qui vous prendront en stop ce sont d’autres touristes.

Les prix des logements Airbnb

Ils sont plus chers que les logements “corrects parisiens”. Cela va de même pour les logements en campagne. Le gros problème des airbnb c’est qu’il y a peu d’offres en Islande. Et ce peu d’offres amène à des prix exorbitants et un niveau de services tout juste “correct”.

Venir hors saison coûte moins cher ?

Pour le vol, oui. Pour la location de voiture, à quelques euros près, cela dépend majoritairement de si vous avez réservé à l’avance. Sinon, non.

A quelle saison faut-il venir en Islande ?

Tout dépend de ce que vous souhaitez faire. Si vous souhaitez voir des aurores boréales, il faut mieux venir hors saison entre fin septembre et fin Avril.  Cela va de même si vous souhaitez voir l’Islande sous la neige ou avec moins de monde.

Si vous voulez randonner il faut venir entre Mai et avant le 21 septembre (et oui, les campsites ferment pour ceux qui sont situés en altitude). Si vous souhaitez visiter les pistes islandaises, la réponse est la même car il neige en Islande une bonne partie de l’année, ce qui rend les routes inaccessibles. 

Google Maps et l'Islande

Ca marche c’est pas comme les pays en Asie hein. Google maps hors connexion marche aussi. Le seul truc qui n’est pas fiable du tout c’est le temps des trajets sur piste. Il faut compter, à cause principalement, des passages à gué, 30 à 45 mnt supplémentaires pour certaines pistes sans compter les pauses photos… En gros si on vous dit qu’il vous faut 1 heure pour aller de A à B sur piste, je vous conseille de prendre 3 à 4 heures sauf si vous n’aimez pas prendre de photos, au moins 2 heures.

Est-ce que les islandais parlent anglais ?

Hum… pas vraiment. Mais croyez-moi que si un commerçant veut se faire comprendre ou si un petit ronchon a quelque chose à vous dire, il trouvera les mots pour que le message passe.

Matériels photos en Islande

Est-ce que vous vous êtes déjà demandé pourquoi il y a beaucoup de photos de drone en Islande et peu depuis un appareil photo ? De un, c’est vrai que c’est plus  impressionnant mais c’est aussi parce que la pluie, la brume et les éclaboussures des cascades nuisent à la prise de photos. Vous pouvez acheter tous les matériels de pro photos contre les intempéries, il y aura des situations juste “impossibles”. Et il y en aura plus souvent que vous ne le pensez.

Pour les dronistes, il y a aussi beaucoup de vent en Islande. C’est une info gratuite.

Egalement, pensez à une protection imperméable pour votre smartphone. 

Seljalandsfoss, Islande - Photo prise en 2019
Seljalandsfoss, Islande - Photo prise en 2019

Comment recharger son drone, appareil photo, téléphone et autre en Islande ?

Il faut savoir que la majore partie des campsites (si ce n’est tous ?) possèdent des prises pour recharger les batteries de vos appareils. Ceci n’est pas vrai pour les sites à l’intérieur des terres comme Askja ou Landmannalaugar (du moins en 2019). Comme tous les voyageurs qui sont passés avant nous, nous rechargions nos téléphones dans la voiture. Pour ce qui est de l’appareil photo, prévoir au minimum 2 à 3 batteries supplémentaires est un must. Encore une fois, tout dépend du temps que vous passez au coeur des terres (1 jour ? 3 jours ? 7 jours ? …) 

Enfin, nous avions 3 chargeurs de batterie externes. C’est ce que j’utilisais personnellement pour mon appareil photo. Evidemment, nous rappelons qu’il est primordial de charger ces batteries avant tout départ dans les terres. Nous avions une Batterie externe Xiaomi et 2 Anker. 

Si vous aussi vous souhaitez acheter des chargeurs externes je vous conseille de choisir des marques “de qualité” reconnues pour la performance de leurs batteries. Attention, ces chargeurs sont généralement longs à recharger. Enfin, si vous n’avez pas de prises disponibles dans les campsites demandez tout simplement au propriétaire ou l’agent d’accueil, il en a toujours une de libre pour son propre usage et généralement il voudra bien vous aider.  

Y-a-t-il besoin d'adaptateurs de prises ?

Normalement non. Les prises sont les mêmes qu’en France mais dans certains endroits, vous aurez des prises non compatibles (assez rares) mais généralement, le propriétaire aura un adaptateur ou d’autres touristes en auront à vous prêter.

Peut-on louer des tentes dans les campsites ?

Cette information doit être remise en 2019 (je ne sais pas si c’est le cas en 2022). Dans les campsites comme Landmannalaugar il y avait des tentes que vous pouviez louer (peu imperméables). Je pense que c’était dû au fait qu’ils ne pouvaient pas être responsables si jamais des voyageurs arrivaient tard et qu’ils ne pouvaient pas repartir. C’est possiblement toujours le cas aujourd’hui. Pour les autres campsites comme Vik y Myrdal, c’est non. On estime que vous pouvez trouver une auberge ou hôtel à proximité, ou plus loin.

Dans l’idéal, je vous recommande de venir avec votre propre tente.

Voir les aurores boréales en Islande

De Juin à fin Juillet vous n’en verrez pas. Il y a le fameux soleil qui ne se couche jamais. Entre Mars et Juin et Aout à Septembre, il vous faudra une bonne dose de chance. Le moment propice pour les observer se trouve durant l’hiver (décembre-janvier-février). Les nuits sont longues, noires et souvent, sans nuage. Les aurores boréales, bien qu’elles peuvent être “prédites” grâce aux infos météorologiques (comme les étoiles), cela relève aussi d’un coup de chance.  Vous pouvez essayer de maximiser vos chances en regardant sur Icelandic Meteorological Office qui calcule l’indice d’activité des aurores. Plus il est élevé, plus faudra s’armer de patience sur le spot dégagé de votre choix

Si vous souhaitez maximiser vos chances, on dit qu’elles sont plus susceptibles de se montrer loin des populations. Fort heureusement, il y a beaucoup d’endroits en Islande sans trop de monde. Toutefois,  Jökulsárlón et Snæfellsnes sont des sites privilégiés car “ça rend bien”. Mais il n’est pas rare non plus d’en voir sur les pistes islandaises vers Landmannalaugar par exemple. 

Enfin, vous pouvez payer un prestataire d’activités touristiques qui sera payé pour vous emmener chasser les aurores boréales. 

L'odeur du souffre en Islande

On dit qu’on s’habitue avec le temps… C’est faux. Du moins, pour moi. Dans les maisons et proche des geyser, c’est une vraie infection. C’est une destination à faire après avoir eu la covid je vous le dis !

Les lagons naturels en Islande

Il y en a littéralement partout. Des petits, des grands, des insolites…  Globalement le risque est aussi élevé que de se baigner dans une piscine municipale. Mais n’essayez pas une source trop chaude, c’est mauvais signe. Enfin, sachez qu’au camping de Landmannalaugar vous serez très tentés (extrêmement tentés)… Je ne vous le conseille sous aucun prétexte !

Le risque des lagons naturels, c’est la contamination bactérienne. Ce campsite a d’ailleurs été la source de nombreuses infections il y a plusieurs années. Lors de notre passage on a vu des bestioles non identifiées nager dans ces eaux. Ce n’est même pas des moustiques ou autre sur la surface de l’eau, non je parle de choses étranges nager dans ces eaux ultra chaudes… ça nous a suffit pour choisir de ne pas y mettre un pied.

Est-ce qu'on mange bien en Islande ?

On mange très bien en Islande. Pour info, la spécialité culinaire par excellence à Reykjavik c’est le hot dog. J’ai mangé des hot dogs aux USA. Mais les meilleurs du monde sont à Reykjavik. 

Anecdote : Bæjarins Beztu Pylsur est la meilleure adresse. Les gens font la queue dans le froid pour leur hot dog. Ils vont vous donner un petit truc tout léger et vous allez vous dire “comment est-ce que ça c’est le meilleur hot-dog du monde ?” Et oui, tout se passe en bouche et là, vaut mieux ne pas avoir choppé la covid.

Routes payantes en Islande ?

Pas de péage en Islande mais un tunnel situé au nord de l’île sur la route 1. Il faudra vous rendre sur www.tunnel.is pour payer votre passage avant ou après le tunnel. Le tunnel prend automatiquement votre plaque d’immatriculation. Nul besoin de chercher à détourner la contrainte, si vous partez du pays sans avoir payé, c’est votre compagnie de location de voiture à qui vous aurez à faire. Encore moins drôle.

Activités en Islande

Mis à part les lagons et la randonnée, vous aurez sans doute envie de faire une excursion comme de la plongée par exemple. Sachez que toutes les activités “insolites” et “uniques” sont chères. Mais vous pouvez y jeter un coup d’oeil et réserver sur : www.guidetoislande.is

Wifi et L'info pour les geeks

Fans de pokemons, sortez votre Pokemon Go. J’ai jamais vu une destination avec autant de joueurs Pokémons (qui sont pour la majorité des touristes). D’ailleurs il y a beaucoup de Pokémons rares ou insolites là-bas. Pour l’anecdote il y a le parc Þingvellir qui est sympa mais “pas dingue”. Mais il est super bien noté sur Google Maps. Je crois sincèrement que les joueurs de Pokémon Go ont influencé le vote (lol).

Ceci répond aussi à la question : y-a-t-il du wifi en Islande ? En effet, pour jouer à Pokémon Go, il faut du wifi. C’est vrai pour 80% des endroits.

Vik y Myrdal, Islande - Photo prise en 2019
Vik y Myrdal, Islande - Photo prise en 2019

Le dernier conseil pour préparer votre voyage en Islande

Préparer des playlists qui durent une éternité. Vous allez rouler des heures et des heures. Alors si comme moi,  vous aimez rouler avec de la bonne musique, c’est le moment de préparer vos titres à écouter 🙂

Et bon voyage à vous !

N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Découvrir d'autres articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: