L’Islande et sa face cachée

J’ai longtemps voulu vous faire un article sur mon voyage en Islande que j’avais fait en Septembre 2019. Cependant je ne savais pas très bien quoi vous dire de plus que ce que de nombreux blogs, guides et sites vous propose déjà. Par ailleurs, pour ceux qui me connaissent j’ai commencé par les photos portraits avant les photos de paysages. En Islande, je n’ai donc pas fait autant de photos que souhaitées. En plus, si vous lisez mon guide pratique et conseils sur l’Islande, vous comprendrez qu’il est difficile de prendre des photos en Islande. S’ajoute à cela, le fait que je n’ai pas l’autorisation de la part de mes compagnons de route à vous montrer leurs visages.

Long story short (pour résumer), je n’ai pas beaucoup de photos à vous partager. Mais vous me le demandez depuis plusieurs années maintenant et avec le recul, j’ai des choses à vous dire !

Grotte Gígjagjá, Islande - photo prise en 2019

Pour cet article et l’article suivant, Islande : Guide pratique et conseils, les photos ne correspondront pas toujours aux paragraphes que vous lirez. Egalement, ce sont des photos de “mauvaise qualité”, mon appareil à l’époque, était défectueux.

Si vous avez plus de questions n’hésitez pas à m’écrire en bas de l’article ou sur IG.

Sommaire

  1. Avant propos
  2. Top 5 des meilleures choses à voir avec une voiture citadine
  3. Top 5 des meilleures choses à voir avec un SUV
  4. Nos meilleures adresses de campsite en Septembre
  5. La vérité sur certains sites de l’Islande
  6. La face cachée de l’Islande

Article mis à jour en Mai 2022

Avant Propos

Dans ce carnet de voyage, vous ne trouverez pas une liste définie de choses à faire ou à voir. Si j’ai appris un truc sur l’Islande c’est qu’aucun site touristique ou naturel n’est “surcoté” (à l’exception de 2 endroits dont je vous parlerai…) Ceci étant dit, vous pouvez vous fier à toutes les publications de lieux ou activités à faire dans le pays. Et je sais qu’il y a un paquet de recommandations. 

Ici je préfère vous partager ce qui pour moi est le “mieux” à faire si vous devez faire des choix. Enfin, je vous parlerai de l’envers du décors de la destination, l’Islande. 

Départ : Perpignan

Période de voyage : Mois de septembre 

Durée du voyage : 3 semaines en 2019

Mode de transport pour arriver à la destination : voiture + avion

Mode de transport sur place : location de voiture

 Budget total par personne pour 3 semaines* : 1700-1900 euros

Combien de cash commandé par personne : 300 euros (inclus dans le budget total)

*Le prix prend en compte tous les détails du budget (locations, essence, assurances, campsites, airbnb, dépenses personnelles, dépenses avant-voyage spécifiquement pour l’Islande et les activités).

Pour plus de détails – Islande : guide pratique et conseils

Top 5 des meilleures choses à voir avec une voiture citadine

Vik y Myrdal

La plage noire d’Islande (alors non ce n’est pas la seule) mais c’est peut-être la plus mémorable. Alors je ne saurais vous l’expliquer, il y comme une idée de carte postale ici. Et le souvenir ne s’en va pas. En prenant de la hauteur, vous trouverez la fameuse photo que tout le monde fait (qui n’est pas celle que je vais vous montrer). Ce contraste insolite de la mer brumeuse avec la plage noire en second plan et cette église blanche au style si singulier.

A proximité de Vik y Myrdal, il y a aussi la fameuse grotte Gígjagjá.  Attention pour les blogueurs, il vous faut un appareil performant dans le noir. A ce niveau vous n’êtes pas non plus très loin (moins de 20 minutes) de Solheimasandur Plane Wreck Sajid D’costa (le crash d’avion) et de Dyrholaey.

Vik y Myrdal, Islande - Photo prise en 2019
Vik y Myrdal, Islande - Photo prise en 2019
ATTENTION : lorsque je vous indique ces informations, je ne dis pas que je recommande “absolument” ces points d’intérêt, je dis simplement qu’ils sont à proximité.

Accès et plus à Dyrholaey

Aussi connu pour être un point de vue sur la plage noire “infinie“, il y a cet accès au phare qui sur votre côté gauche à l’allée cache quelque chose d’assez insolite qu’on retrouve en Sardaigne (et certainement ailleurs dans le monde). C’est une étendue de sable avec une fine couche d’eau qui donne cette impression de marcher sur un miroir. Des photos ici au lever du soleil doit être un must. Il y a aussi une grotte à proximité un peu comme celle proche de Vik y Myrdal. Bon… à ce stade je vais arrêter de vous signaler les grottes, il y en a partout !
Point de vue Dyrholaey, Islande - Photo prise den 2019
Point de vue Dyrholaey, Islande - Photo prise den 2019

Sinon, la vue depuis Dyrholaey est sublime aussi ! Il doit y avoir une raison pourquoi autant de gens forment des cairns en haut de ce rocher… Mais je n’ai jamais été plus curieuse que ça. #Mybad. Pour la dernière note : la route est très étroite et le parking est assez restreint.

Faille de Raudfeldsgja

Situé au nord-ouest de l’Islande, il y a une faille dans la roche, insolite, difficile à imaginer jusqu’à ce qu’on la voit de ses propres yeux. Les fjords de l’ouest sont parmi les plus populaires et adorés des touristes mais ce n’est pas mon cas. Je pense qu’on peut dire que ce n’est pas notre partie favorite du voyage. Mais cette faille vaut le détour !
Faille de Raudfeldsgja​, Islande - Photo prise en 2019
Faille de Raudfeldsgja​, Islande - Photo prise en 2019

Les cascades islandaises

Je vous en dis pas plus… Mais sachez que toutes les cascades populaires (je ne compte pas les petites) sont accessibles depuis la route 1.

Reynisfjara beach

Comment vous dire… Je suis fan de Game of thrones (c’est un choix très personnel). Ceci avec bien entendu Hálsanefshellir Cave.

Pour le reste des attractions, je vous invite à visiter le blog des amoureux du monde. Contrairement à d’autres blogueurs ils vous disent aussi ce qui vaut réellement le coup d’être vu. 

Top 5 des meilleures choses à voir avec un SUV

Les pistes

Parmi tous les sites et cascades confondus de l’Islande, la plus belle expérience, le souvenir le plus mémorable et les plus beaux paysages se trouvent en parcourant les pistes. Je ne pourrais pas toutes les citer mais si je devais en retenir quelques-unes je dirais : F235 ; F206 ; F228 et F210…
Islande - photo prise en 2019
Islande - photo prise en 2019
Le fait est que toutes les pistes de l’Islande sont à couper le souffle.

Le site de Landmannalaugar

On y a passés 2 jours et 2 nuits. C’est le plus beau site que j’ai vu de ma vie. Je pèse mes mots, c’est extraordinaire. Vous pourriez tout à fait passer toutes les vacances là-bas, il y a tellement à y voir ! Si je devais revenir… Je me focaliserais uniquement sur les cascades ou je ferais un long trek sur ce site si insolite.

Landmannalaugar est le point de départ de très longs treks et belles randonnées en Islande. Mais sans aller trop loin, vous pouvez découvrir un arc-en-ciel de couleurs tout à fait extraordinaire ! La particularité de ces treks et randonnées, ce sont ses paysages changeants et extraordinairement colorés.

Retrouvez toutes les randonnées disponibles sur place en cliquant ici et . En ce qui nous concerne, nous avons fait la numéro 1 “Laugavegur”, d’où provient la photo ci-dessous. Je précise qu’on a fait la version randonnée, non pas la version trail (trekking). Les plus populaires sont Blahnukur et l’ascension de Brennisteinsalda en plus de celle que je vous ai cité plus haut. 

Sachez que les randonnées sont “moyennement simples” mais les conditions météorologiques les rendent difficiles à très difficiles. La météo y est très capricieuse. Mais je vous laisse le découvrir et l’expérimenter par vous-même 🙂 

Landmannalaugar, Islande - Photo prise en 2019
Landmannalaugar, Islande - Photo prise en 2019

Remarques : il y a un parking avant un passage à gué et un après. Le passage à gué est simple à passer. Aussi, les nuits dans ce camping sont extrêmement froides.

Montagnes de Kerlingarfjoll

Montagnes de Kerlingarfjoll, Islande - Photo prise en 2019

Est-ce réel ? Visuellement c’est une claque sans précédent. Vous y trouverez pas très loin d’ailleurs, des toilettes posés au milieu de nulle part. Il y a souvent ce genre de choses en Islande, des douches (vers Mytvan), toilettes, posés comme ça en pleine nature. Nous recherchons encore le but…  Vous allez sans doute vouloir faire des randonnées… Pourquoi pas ? Les paysages sont moins changeants que Landmannalaugar mais la claque visuelle est peut-être plus forte.

Remarque : il y a un petit camping là-bas. J’ai d’ailleurs une photo du lieu mais elle est floue. Vraiment magnifique, si quelqu’un peut la prendre en photo 🙂

Studlagil canyon ou ... Fjadrárgljúfur

Studlagil est tout simplement le plus beau canyon de l’Islande tandis que Fjaðrárgljúfur est considéré comme le plus bel endroit de l’île .

Studlagil

Alors… On dit que la route est accessible en voiture citadine parce que la route est en bon état… Je reste sceptique car il s’agit d’une route de terre mine de rien. A partir du village de d’Egilsstadir il faut compter une heure de route pour accéder au canyon sur la route 923 (19km). A un moment, vous aurez le choix d’observer le canyon de l’est ou de l’ouest au niveau d’une intersection. Vous pouvez faire les deux mais ça veut dire qu’il vous faut revenir à l’intersection et partir dans l’autre sens également… Si un seul aller-retour vous suffit, je vous conseille d’aller à l’Est. Dans le détails…

En allant à l’Ouest (ignorer la bifurcation Stuðlagil et aller jusqu’à la ferme de Grund), vous accédez à un point de vue qui surplombe le canyon. Parfait pour les touristes et les dronistes… Mais c’est loin d’être la plus belle vue du canyon. 

En allant à l’Est, il faut bifurquer à Stuðlagil pour rejoindre la ferme Klaustursel et il faut se garer au premier parking. En allant à l’Est, vous accédez au canyon via une randonnée d’une heure. Par ici, les points de vue ne manqueront pas. 

Remarques : ce site est parmi les plus fréquentés de l’Islande. Venez avant 9h00 ou après 18h00. Personnellement, les couleurs de fin de journée sont meilleures. Toutefois, pensez que vous devez revenir sur la 923 de nuit si vous choisissez cette option. Les meilleures couleurs sont durant le mois de Juin. Vous êtes prévenus… les couleurs seront moins attrayantes le reste de l’année. 

Fjadárgljúfur

Alors il devrait faire partie des sites accessibles en voiture “standard”. Mais comme on parle des “plus belles choses”, je préfère vous le mette ici. 

Pour y accéder, il vous suffit de taper le lieu Fjadárgljúfur (imprononçable) et de suivre un chemin de 30 minutes à pied pour observer ce site grandiose.

Concernant les points d’accès, vous aurez le choix entre, découvrir le canyon d’en haut ou le découvrir d’en bas. J’aurais tendance à dire qu’il est plus impressionnant d’en haut mais la vue d’en bas est aussi super intéressante. Sachez toutefois que si vous souhaitez emprunter le chemin du bas, il vous faudra traverser une rivière plus ou moins profonde à un certain moment. L’eau y est très très  froide et… on vous recommande d’y marcher pieds nus ou avec des sandales à gué. Mais l’expérience est assez… comment dire ? “Speechless”. 

Comme Studlagil, la meilleure période c’est Juin et Juillet. En fin de saison d’été et automne les couleurs sont plutôt brunes. Alors oui, l’effet est un peu moins “wow”. Car la particularité de ce canyon c’est ses nappes de mousse verte posées au-dessus des roches. 

C’est parmi les sites d’Islande qui perdent de leur charme en les découvrant en dehors des mois de prédilection, Juin et Juillet. Mais ça vaut le détour !

Landmannalaugar, Islande - Photo prise en 2019
Landmannalaugar, Islande - Photo prise en 2019
Au-dessus de Skogafoss, Islande - Photo prise en 2019
Au-dessus de Skogafoss, Islande - Photo prise en 2019

Nos meilleures adresses de campsite en Septembre

Parce que le trois quart des campings sont fermés à partir du 31 Août. Désolé, c’est très court mais nous avons en réalité dormi dans les campings éloignés comme Askja par exemple, mais les campings en altitude sont souvent les moins “agréables”. Les plus populaires sont fermés à partir du 31 Août. Je pense notamment au camping de la plage ou le camping Pakgil.

Campsite de Vik y Myrdal, Islande - photo prise en 2019
Campsite de Vik y Myrdal, Islande - photo prise en 2019

Le camping de Vik y Myrdal : notre coup de cœur

Alors il n’y a ABSOLUMENT RIEN de dingue dans ce camping. Rien de sensationnel. Le site est au final très ordinaire. Mais c’est ici qu’on s’est sentis le mieux. Peut-être parce qu’on adore Vik y Myrdal ? Quoi qu’il en soit, c’est vraiment le camping où on s’est sentis vraiment détendu. D’ailleurs, sur les falaises au-dessus du campsite, vous pourrez entendre ces fameux oiseaux islandais. Ils vous réveilleront avec leur cri de chien haletant.  En français on appelle ça des Macareux moines ou des perroquets de mer. Je préfère nettement le nom anglais, Puffin. 

Camping de Myvatn

Campsite Myvatn
Campsite de Mývatn, Islande - photo prise en 2019

C’est exactement la même chose que pour le camping précédent. 

Petite aparté : J’ai lu beaucoup de choses sur Myvatn, le lac, le site de geysers, les  et la lagon… Globalement ça fait partie des sites surcôtés de l’Islande dont je vous parlais. Un ressenti que j’ai lu aussi sur le blog des amoureux du monde que je vous ai partagé plus tôt. Mais il y a quelque chose qu’on ne peut enlever à cette partie de l’île… C’est qu’elle est très apaisante. On s’y sent (vachement) bien. C’est par ici qu’on trouve les choses les plus insolites de l’île, ainsi que la fameuse douche perpétuelle

La vérité sur certains sites de l'Islande

Fjallsarlon et Jokusarlon

Si en hors saison c’est un site sensationnel ce n’est pas le cas le reste de l’année (de Juin à fin Septembre). Le glacier fond et laisse place à un scénario “moué”. Avec le temps, le glacier perd aussi peu à peu son effet grandiose dû au réchauffement climatique. La seule chose qui est vraiment unique durant l’été c’est l’observation des phoques et autres animaux marins qui ont l’habitude de venir s’amuser par ici. Ils ne sont pas si effrayés que ça des hommes, ils ont l’habitude.

Les cascades en Islande

S’il n’y a pas quelque chose de surcoté en Islande, c’est bien ça. Absolument toutes les cascades sont impressionnantes à voir. La plupart sont accessibles après quelques mètres après un parking en voiture. Quasiment (voire toute si je me souviens bien), sont accessibles avec une voiture citadine. 

Seules les cascades de Hraunfossar et de Barnafoss, et Skaftafell, parmi les plus connues (dans mes souvenirs), s’accèdent après un chemin de marche un peu plus long (1h00). Detifoss s’accède aussi après une petite marche particulière au beau milieu de roches. Les cascades Hraunfossar et de Barnafoss sont difficiles à trouver (pourtant dans mon top 3 des plus belles). Skogafoss (la plus belle selon moi), propose une visite approfondie via un chemin en haut des escaliers. Mais l’accès à la cascade est rapide depuis le parking.

Barnafoss waterfall, Islande - photo prise en 2019
Barnafoss waterfall, Islande - photo prise en 2019
Hraunfossar waterfall, Islande - photo prise en 2019
Hraunfossar waterfall, Islande - photo prise en 2019
Enfin, sachez que toutes les photos sans personne proche des cascades n’existent pas. Toutes les cascades les plus importantes sont proches de la route 1 Islande. Autrement dit, absolument tout le monde peut s’y rendre facilement en bus ou en voiture citadine.

L'avion epave DC3

Parmi, selon moi, les attractions les moins intéressantes du pays, l’épave DC3. Ne vous fiez pas aux photos, tout le monde a passé un temps fou sur photoshop à enlever chaque petit être humain présent sur les lieux. Vous souhaitez venir le matin ? Vous ne serez pas les seuls à y avoir pensé. Peut-être le hors saison lorsqu’il neige… peut-être ?

Autre chose importante, l’accès se fait à pied obligatoirement. Et ce chemin sur le sable est LONG et je pèse mes mots ! Du moins, c’est la sensation qu’il donne…

Le site de Myvatn

Parmi les endroits préférés, les touristes citent “Hvenir“. C’est un site de Geysers plus naturel que celui présent sur le cercle d’or (qui pour moi aussi est très “moyen”). Hvenir est plus carte postale que réellement intéressant. Je ne le déconseille pas pour autant mais je préfère relativiser par rapport à ce que j’ai lu. Par ailleurs, ici l’odeur du souffre est à son paroxysme !
Hvenir, Islande - photo prise en 2019

Reykjavik vaut-il le détour ?

Avec tous ces paysages, les instagramers oublient souvent de partager des photos de Reykjavik. Alors si le tour de la ville est assez rapide, il faut y faire un tour ! Notamment si vous savez vous amuser auprès de commerces aussi insolites et rigolos les uns que les autres. De plus, les meilleurs hot dogs du monde se trouvent à Reykjavik !

Le musée national de Reykjavik

Si vous aimez les musées et je dis ça avec un grand A, vous devez aller voir le musée national de l’Islande (un peu excentré). C’est un musée très grand, très riche. Si vous voulez le visiter en intégralité, ça prend facilement une bonne demie-journée voire une journée. Mais je souhaite préciser que c’est un musée qui peut ressembler au Prado à Madrid en termes de richesse d’objets à présenter et d’histoire. C’est tellement grand que la plupart passe à côté de plein de choses “pour aller plus vite”, c’est dommage. Alors seulement si vous aimez les musées d’histoire, allez le visiter.
Chose insolite en Islande - Photo prise en 2019
Chose insolite en Islande - Photo prise en 2019

La face cachée de l'Islande

Vous savez déjà pourquoi je ne vous ai pas parlé de l’Islande plus tôt. Mais il y a une autre raison… L’Islande est la destination dont j’ai été le plus déçue. Et c’est la seule destination dont j’ai été déçue. Cela n’a rien à voir avec des “idées préconçues” ou des “attentes”. Pendant longtemps j’ai cru que c’était moi qui n’était pas “normale”. C’est vrai quoi, tout le monde en parle comme THE destination du monde sensationnelle, exceptionnelle… Mais en discutant avec des blogueurs et photographes pros d’ici et là, le ressenti derrière les coulisses est le même. Je ne dis pas que tout le monde pense la même chose… Mais je dirais une bonne moitié. 

L’Islande est une destination qui rend mieux en photos. Non pas que les photos soient mieux que la réalité… Mais le sentiment qu’elles procurent est meilleur que celui qu’on a quand on voyage là-bas. Quelles sont les raisons ? Ou la raison ? 

Ce qu’on vous dit, que vous pouvez deviner, mais que vous ne savez pas réellement avant de le vivre… C’est le mauvais temps en Islande. On a eu sur 21 jours… Je dirais 3 jours de soleil et le reste c’était de la pluie, du gris ou du noir, du froid, de la brume et j’en passe.

En soit, si vous avez ce temps lorsque vous visitez une ville, ça passe mais quand vous êtes 10 jours en camping, à être en mode vigilance “extrême” sur les pistes et passages à gué, que vous avez des petits trucs qui fonctionnent pas, que vous souhaitez prendre des photos mais vous ne pouvez pas à cause de la météo… Tout mis bout à bout rend ce voyage très épuisant physiquement, mentalement et psychologiquement. Pour faire simple, quand je dis qu’on dormait dans notre tente… La vérité c’est qu’on a pas réellement dormi. Il nous est arrivé de faire des nuits blanches pour aller d’un point A à un point B (et ça vous arrivera aussi). On est arrivés très tard à des endroits pour dormir avec encore cet esprit d’être “en alerte” (ce qui arrive souvent après avoir conduit sur des routes difficiles), vous êtes épuisés mais cet état d’esprit vous empêche de dormir. On a connu 3 tempêtes de pluie en 10 jours en fin de journée et à ce moment le seul but que vous avez c’est de finir la piste le plus vite possible au risque de se faire bloquer à un passage à gué. Dans les endroits comme Askja ou Landmannalaugar, les nuits sont extrêmement froides. Ce n’est pas pour rien que ces campsites ferment si tôt en Septembre. Si moi je dormais, j’avais quand même réussi à réveiller mes compagnons de route parce que j’étais en hypothermie (ce qui les a réveillé et laissé éveillés toute la nuit). Ca nous est arrivé de dormir dans la voiture qui en plus d’être inconfortable, est très froide durant les nuits en Islande. Et après toutes ces nuits, vous enchaînez les journées rythmées par des randonnées, des marches dans des passages “exigus”, à traverses des rivières ultra froides pieds nus et bien plus. 

Passage à gué, test à pied, Islande - Photo prise en 2019

Et le gros du problème en Islande… C’est que vous passez par un semblant d’enfer qui dure des heures interminables pour 10 minutes d’extase sur un site fantastique (caricature). Ce que vous retenez à la fin de la journée c’est le sentiment dominant de la journée qui, si vous l’avez compris, n’est pas positif. Alors oui… Nous avons fait tous ces choix. Nous avons voulu tout voir, tout faire, tout expérimenter. Et je ne connais pas beaucoup de gens dans mon entourage qui ne pensent pas la même chose en voyage. Si je vous raconte tout ça c’est pour vous dire qu’avec le recul… L’Islande est en effet, une superbe destination que vous ne retrouverez nulle part ailleurs. Et si vous partez plus de 10 jours et vous expérimentez “le plus possible”, c’est normal d’avoir ce sentiment de “déception” inexplicable. Mais ça n’enlève rien au côté extraordinaire qu’est la destination Islande. A vous tous futurs voyageurs, ceci n’est pas pour vous dire de reconsidérer la destination mais pour être encore plus conscient des conditions météorologiques là-bas. 

Pour les personnes sensibles aux mauvais temps (oui c’est prouvé scientifiquement que ça plombe sur le moral), je ne vous conseille pas rester plus d’une dizaine de jour. Ou sinon, partez durant la saison estivale. S’il y aura plus de monde, vous aurez moins de risques. Il pleut quand même mais les tempêtes de pluie sont moins fréquentes, il y a plus de passants au niveau des passages à gué et la nuit ne tombe pas, vous laissant la possibilité d’allonger vos journées comme vous l’entendez (pensez du coup à un masque pour les yeux pour dormir). 

Bon s'il faut, vous avez le cul bordé de nouilles et vous ne connaitrez rien de tout ça...

N’oubliez pas de découvrir mon guide pratique et tous mes conseils sur l’Islande pour mieux préparer votre voyage !

Islande - Photo prise en 2019
Islande - Photo prise en 2019

A notre prochain carnet de voyage !

N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Découvrir d'autres articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: